Convention avec l’association Aux captifs la Libération

Les échanges avec les Captifs ont été initiés fin 2015 et ont abouti à la décision en  2017.  Il a été décidé d’établir une convention afin que la MDA puisse s’inspirer et capitaliser sur les bonnes pratiques des Captifs. Un comité de pilotage réunissant les présidents, et les directeurs de chaque association a été mis en place

Plusieurs dimensions se retrouvent également dans les deux structures, telles que l’importance de la rencontre et la relation avec les personnes à la rue, fondement et inconditionnalité de l’accueil (notamment sans discrimination religieuse), l’engagement et la confiance.
L’autre aspect fondamental à la Maison de l’Amitié proche de celui de l’association « Aux Captifs, la Libération » est la complémentarité entre bénévoles et salariés. les deux associations, dans leur parcours historique, elles ont, l’une et l’autre, fait appel à des salariés pour approfondir et mieux structurer l’action auprès des personnes de la rue. Le tandem bénévoles-salariés demeure très important pour les deux associations et constitue un fondement de la présence auprès des personnes accueillies.
Enfin, au-delà de la dimension de rencontre, d’action sociale, une dernière dimension est présente dans l’histoire de la MDA, comme celle des Captifs, celle de la dimension existentielle. Les deux associations souhaitent en effet prendre en considération toutes les dimension de la personne, dont la dimension existentielle.

Lien vers le site de l’association « Aux captifs la libération »