Nos valeurs

 Engagement :

L’engagement des salariés comme des bénévoles dans les actions qu’ils mènent à l’intérieur ou à l’extérieur de la MDA, est le socle qui permet au fil du temps et au fil des rencontres de créer une relation avec les personnes de la rue. Il est le signe de l’intérêt et de l’attention qui leur est portée. Notre présence régulière à leur côté, leur montre qu’ils comptent encore pour « les autres » et qu’ils font toujours parti d’une société pour laquelle ils ont peut-être besoin d’aide pour y (re)trouver pleinement leur place.
En s’engageant concrètement à la régularité dans son jour de P’tit Café, dans l’animation de ses ateliers, dans sa tournée-rue (avec son binôme, son trajet), nous nous inscrivons dans le temps. Cet engagement est fondamental parce qu’il est à la fois efficace et fécond. Efficace car il faut parfois des mois voire des années de rencontre pour qu’une personne se mette en mouvement. Fécond car il est un signe de la valeur et de l’attention que l’association accorde aux personnes.

Inconditionnalité :

L’inconditionnalité consiste à ne pas choisir ceux que nous rencontrons dans la rue ou qui se présentent à la Maison de l’Amitié. Elle est le premier maillon de la rencontre qui pourra peu à peu se muer en relation. Elle tend à préserver de la discrimination et des a priori qui guettent chacun de nous. Elle n’empêche pas de reconnaître ses propres limites et invite à accompagner aussi quand « il n’y a plus rien à faire ».
Le P’tit Café a été mis en place, sous l’impulsion de Geneviève, par un groupe de chrétiens après une messe en février 1996. Le P’tit Café et la MDA, nés de valeurs d’accueil et de respect de chaque personne, ont depuis gardé un lien particulier avec Notre Dame de Pentecôte qui, par exemple, accueille le P’tit Café le lundi matin. Pour autant, les bénévoles et les salariés, quand ils agissent au sein des locaux de la MDA ou qu’ils représentent l’association à l’extérieur, s’attachent à agir sans discrimination religieuse, politique,syndicale, d’origine ethnique et de nationalité et à respecter les engagements militants, religieux, politiques et syndicaux dans un dialogue constructif.

Intégralité :

Le projet de l’association s’efforce de prendre en considération toutes les dimensions de la personne. C’est pourquoi, au-delà de la rencontre avec les personnes de la rue, et pour
compléter les services primaires proposés (manger, se vêtir, rester propre), la MDA développe des actions directement ou en partenariat sur les plans social, sanitaire, culturel et spirituel.

  • Sur le plan social, les équipes proposent notamment une domiciliation administrative, un accès aux droits sociaux, une aide à l’hébergement, une aide juridique, une insertion professionnelle.
  • Sur le plan santé, l’association travaille en partenariat avec les structures de santé et les équipes spécialisées.
  • Sur le plan culturel, l’association organise des ateliers artistiques ou des visites de
    musées.
  • Sur le plan existentiel, l’association propose en lien avec le Groupe Partage et Solidarité de Notre Dame de Pentecôte, dans le respect de la liberté de chacun,  des temps de partage.

Confiance :

Les membres de l’association, tissent avec les personnes qu’ils rencontrent une relation de confiance par une écoute attentive et sincère. A partir de cette relation de confiance peut naître un désir de se reconstruire et d’entamer un chemin personnel de réinsertion.