Tranches de vies

Actes de Vie

Bienvenue ERIC.

Vendredi après-midi: autour de 15 heures … à la Maison de l’Amitié.
Chacun s’affaire et participe de son mieux à l’aménagement des tout nouveaux locaux.
Dring .. Le téléphone sonne: «Bonjour, ici le SAMU social. On vient de nous signaler la présence d’une personne handicapée, bloquée avec son fauteuil roulant au square …. On a pensé à vous pour venir en aide à cette personne: Ni une ni deux. Geneviève laisse en plan ce qu’elle était en train de faire, demande 4 volontaires: Guy, Saïd, Jean Pierre et … répondent à l’appel et presti-presta, en route vers le square ..
Arrivés sur place …..
Retour à la Maison de l’Amitié où, sans attendre, après avoir installé le plus confortablement possible Eric dans le canapé, Saïd et Jean Pierre …. entament la réparation du pneu crevé. Ils ont l’air de connaître leur affaire. Démontage de la roue, démontage du pneu, de la chambre à air. Bien! Y a plus qu’à trouver une pompe pour regonfler et remonter tout ça.
« Y a des gars qui nettoient les carreaux sur la dalle avec un compresseur, propose l’un d’eux …. Allons-y ». Et le voilà parti en compagnie de la chambre, le pneu et la roue sous le bras.
Quelques dizaines de minutes plus tard, retour à la Maison, bredouille : les laveurs de carreaux ont disparu.
« y a qu’à aller au magasin de sport – au centre commercial à côté ».
Quelques dizaines de minutes plus tard, retour à la Maison, bredouille cette fois-ci, Verdict: chambre irréparable (trou trop gros pour envisager une réparation avec une rustine) et irremplaçable (dimensions spécifiques ne correspondant à aucune chambre vendue dans ce magasin et sans doute aucun autre magasin de sport !
Que faire?
Il est plus de 18 heures.
Le Centre d’Action Sociale de la Ville de Courbevoie dont dépend Eric est maintenant fermé, ne sera réouvert maintenant que lundi prochain .. et Eric doit repartir le lendemain de bonne heure – prendre le train d’Orléans à 10 heures – pour rejoindre sa sœur (trisomique) qui doit l’attendre avec impatience.
Jean-Pierre, qui comme chacun ici ne se laisse pas démonter (comme la roue du fauteuil) par la situation, se propose d’aller gare Saint Lazare, à la grande pharmacie spécialisée en fauteuils roulants. Allons! Dominique l’accompagne. Trajet en train, marche à pied, attente au comptoir: il y a bien des fauteuils dans cette grande pharmacie étalée sur plusieurs étages, mais PAS DE CHAMBRE A AIR. Il faudrait connaître la marque du fauteuil, le type de matériel et … commander la chambre au fournisseur …. une fois de plus bredouille.
Retour à la Maison, où l’on retrouve Geneviève …. à genoux devant la gazinière qui fait des siennes .. et dont on à besoin pour la cuisson de repas du soir.
Quand à Geneviève, comme à son habitude, mêlant stoïcisme et empressement à satisfaire chacun dans son besoin du moment, une fois la gazinière en état de fonctionner, se met à compulser l’un des ses nombreux carnets d’adresse à la recherche d’une bonne âme qui l’aidera à trouver une chambre à air, voir une roue, et pourquoi pas un fauteuil de rechange! Devinez qui a trouvé: bien-sur le « Géo Trouvetout» : Françoise!!! qui se trouvait en ce moment là chez les Petites Sœurs de Picpus, et qui leur fait part de la demande de Geneviève,
« attendez, attendez, dit la p’tite sœur je peux vous prêter un fauteuil »et vers minuit le fauteuil de rechange était apporté par Françoise à la maison de l’amitié. Le lendemain notre ami à pu prendre son train. Tout content.
Voilà une partie de cette aventure qui illustre – comment – à la Maison de l’Amitié, dans l’ici et maintenant, se conjuguent dévouement, entraide et solidarité …. Sans se prendre la tête.
________________________________________

LES TALENTS DE NOS AMIS APRES UN BON REPAS DU SOIR

1er talent : JOJO gendarme à Neuilly : il a sauté sur le mur, puis s’est assis ; pas de blessé.
Le soir il en fut de même. A un moment inattendu, il a sauté par-dessus le bar comptoir avec adresse en retombant bien sur ces pieds

Quelques mois plus tard : mais toujours autour d’un bon repas : Jojo est toujours en pleine forme et il entonne Jonny Haliday et d’autres chants datant de 1960 à 70 80 sa mémoire est extraordinaire et le rythme tout à fait correct le cheur formé par les autres participants fredonnent et frappent des mains ; les – enfants (ceux de Elisabeth avec son dernier, Teddy qui est autiste s’en donnent à cœur joie le plus petit : kilian, fis de Isabelle,bénévole roule ses yeux entre Jojo et les autres enfants quelle belle ambiance de confiance de convivialité, de délicatesse ; ce soir tout le monde participe et le tour de table autour du sujet des voyages est très vivant, les enfants sont de la partie : ils évoquent le Sénégal, l’Algérie, nos jeunes l’Irlande, la suisse, l’Italie, le Portugal, l’Angleterre par les fils de Elizabeth qui montre ses photos du Sénégal avec les baobabs, le Sahel et les cases des habitants en brousse La Pologne est évoquée aussi. Une remarque est lancée en comparant l’ambiance d’hier et celle de ce soir : en effet hier au soir 2 personnes se sont levées pour faire la vaisselle et comme un vol de pigeon tout le monde se lève sans se soucier de nos deux invités qui restent très peu de temps avec moi ne pouvant faire aucune intervention pour ne pas mettre tout le monde mal à l’aise
Comme d’habitude, le repas a été préparé par Patricia avec un coup de main de notre Boulanger, André puis l’aide de yanne ; le couvert mis par tous , digne du meilleur restaurant du coin, avec légumes, viandes ou poissons, sauces très parfumée ; salades fromages en abondance fruits et yaourt à volonté
Tous les visages sont rayonnant de bonne humeur et de plaisir. .De façon très délicate, Elisabeth, demande à ces 4 garçons si il peuvent dire un grand merci pour cette bonne soirée afin que demain tous les amis puissent se lever debonne humeur aussi Ce fut un départ très chaleureux en se disant : ‘( à très bientôt on recommencera )

_____________________________________________________________

Dans le cadre de fonctionnement de l’abri de nuit à partir du 1er septembre 2008 ; L’espace de nuit étant ouvert et basé sur la vie collective, nous fonctionnons sur la confiance et l’implication de chacun dans la bonne marche de la structure.
De ce fait et pour garder l’équilibre du groupe et de chacun ; dans un premier temps, nous accueillerons la personne pour une durée de 3 jours ; Afin de pouvoir envisager une orientation et un accompagnement personnalisé.
La décision d’un prolongement éventuel ainsi que sa durée, ne sera basé que sur la décision de l’équipe éducative de la Maison de l’Amitié. Et dans le cas d’une prolongation nous demanderons à l’accueilli de confirmer son hébergement chaque lundi au 115 SAMU Social.
Cordialement l’équipe éducative de la Maison de l’Amitié

_____________________________________________________

UNE JOURNEE A LA MER

UN dossier bien ficelé et présenté par Joelle et Gaston auprès des administratifs pour financer ce projet avec également le parcours et le but : Visiter Cabourg, COurseulles Honfleur ; sentir l’odeur de la mer et se remplir les poumons d’air frai et pur : loin de nous les odeurs des sous-sol du renfermé et de la pollution . Yanuch,est très content du voyage de lundi ; il regrette visiblement de ne pas pouvoir partager sa joie d’avoir pu participer à cette équipée seuls les gestes et son visage épanoui nous traduisent son contentement. Le polonais et le français sont 2 langues très difficiles à apprendre heureusement les yeux pétillent heureusement : un rien qui nous mêne sur le terrain de l’humour et de la joie avec les souvenirs de ces magnifiques couleurs, des fleurs de la beauté de la mer et du ciel.

N’oublions pas la convivialité entre nous autour d’un excellent repas préparé par Gaston, joelle Denise

Gaston félicite ses « comis de cuisine n’oublions pas Jean-Jacque qui est parti chercher les camenberts au Calvados.

Et toi françoise q’ua- tu fais ? : la conduite irréprochable même devant ce mastodonte ; ce bahu arrrivant à gauche à une certaine vitesse et réagissant avec un contrôle et beaucoup de sansg froid. Et toutes les petites surprises pour que la journée soit pleine de ce qui est utile pour une telle escapade . Les mouettes tournent autour de nous ??? ou autour du camembert ???? le ciel est magnifique, paré de quelques nuages qui nous taquinnent par leurs fantaisie ; une petite ondée par ci et par là ???ça c’est la Normandie !! et nous comtemplons les magnifiques maisons avec leur toit de chaumes et toutes les fleurs qui nous saluent sur un parcours paisible et lumineux . une merveille de la nature qui nous entraine vers plus de solidarité, d’attention, de délicatesse de détente, d’imagination et de moments paradisiaques : plus de barrière de la langue :è le sourire fait rayonner tous les visages lors du pique nique à Honfleur !!!!!! quelle transformation peut- être éphémère mais très rénovante et joyeuse UN MOMENT DE VIE, DE REVE, DE VERITE ET D‘AMITIE les langues se délient la confiance s’installe et va se poursuivre dans le quotidien pour que les relations amicales se poursuivent. Nous venons de vivre un moment intense inscrit dans notre mémoire pour raviver des souvenirs et des partages de voyages et de joie : je remercie tout le monde dit Sami gros bisous à Joelle de la part de Yanousz, Thomas, Michel, Jean-pierre, jacques christian Denis
A TRES BIENTOT POUR UNE AUTRE AVENTURE ET UN E AUSSI BELLE EXPERIENCE DE VIE

C’est à dire Rendez-vous au 20 août au Square Gardette pour le Pique nique et les animations avec les enfants : Roller, construction de cabanes concours de dessins et fresque puis pèche à la ligne
A très bientôt Geneviève

_____________________________________________________________

La fête au square gardette

De 10 heures à 17 heures
Organisée pour la 11ième fois par SOS ENfANTS ? LE P’tit CAFE du 11ième ainsi que la maison de l’amitié en présence de 3 membres du conseil de quartier représentés par gyslaine, natalie et geneviève
Une fête ouverte à tous : personnes seules, qui ne partent pas en vacances, enfants et les amoureux des jeux. Au menu de la journée : un concours de construction de la plus belle cabane par les enfants du quartier accompagnés de leurs parrains : en l’occurrence nos amis de la rue qui se sont dépassés pour l’ensemble des activités, se sont retrouvés « père de famille et ont été très attentifs auprès des apprentis « roller et patin à roulette de 3 à 5 ans encouragés et entourés aussi par leurs mamans ; Une école du quartier est venue se joindre également à cette : très bonne, activité et ambiance, sur le kiosque qui s’est poursuivie ensuite lors du picnique à midi :
Grâce aux acras qui ont fait la joie tous les convives une quarantaine de personnes ; les compliment et les( hourra) ont été déclenchés en faveur de Gaston notre fin cuisinier et l’animateur complet s’occupant de ramasser les œuvres d’art des dessinateurs en herbe pour les afficher sur la rambade du kiosque et décider du moment SERIEUX de la distribution des lots pour féliciter les artistes : Après le repas arrosé de coca cola, de fanta, de jus d’orange et d’eau avec des petites brioches au chocolat, en final sous les applaudissements de tous : ne parlons pas de la pêche à la ligne avec des instruments à la « DUBOUT » mais sans danger pour nos pécheurs, le sourire aux lèvres, les empressements d’ouvrir le paquet et le grand sourire donné à tous du bonheur éclaté ;
Bonheur aussi sur les visages de nos amis de la rue qui veillaient à résoudre les difficultés a décrochér le paquet. quant aux deux grandes cabanes elles ont eut leur succès comme d’habitude et la : nous remercions nos donateurs de cartons et de tissus pour la décoration : « Les couturiers » chinois qui nous ont fourni tout le matériel nécessaire : leurs enfants se sont joints à nous et se sont bien intégrés aux activités. Nous n’avons pas pu réaliser l’ensemble du programme mais l’arrivée en milieu d’après midi d’autres enfants au total plus d’une cinquantaine nous ont montré que l’équipe peu nombreuse 7 personnes soutenues par des parents ont assumé et les éclats de rire les sourires ont été les preuves de la réussite de cette simple action possible grâce au RESEAU d’amis de Françoise de commerçants, d’entreprises de boulangers, quel enrichissement pour nos amis de la rue qui ont nettoyé la squameuse façon remarquable et qui nous demandent de recommencer le moi prochain un mercredi, en faisant des déguisements de toutes sortes pour les enfants. Quels beaux moments de partages de complicité avec des touristes allemands s’étonnant d’une telle initiative de voisinage, d’associations une éducatrice du 20ième qui souhaite travailler avec nous ? Andre propose de faire un journal de ces aventures de quartier solidaires et si sympathiques pour témoigner de ceux qui sont en détresse et qui sont en train de perdre leur potentiel de vie et de rencontres d’affection oui inventons de nombreuses initiatives de ce genre oh combien simple et ouverte sur un nouveau savoir vivre ensemble et surtout n’oublions pas nos grands mère et nos grands pères « n’est ce pas les enfants !»
A très bientôt Geneviève .